Français

Membre du moment: Jesusa Grace Molina - CDP (Centre de prévention de catastrophes aux Philippines)

Jesusa Grace Molina

Coordonnatrice de programme pour le Centre de prévention des catatstrophes aux Philippines (Center for disaster preparedness, CDP en anglais) , Jesusa Grace Molina est une force majeure! Elle fut en charge ces six derniers mois, de la coordination du Pilote du programme Vues du Front (VdF) dans le pays et mène les programmes du service technique de CDP. 

Entretien mené par Nisma Le Boul| Londres, 8 Août 

Que fait votre organisation?

Le centre pour la prévention et préparation aux catastrophes (Center for disaster preparedness - CDP) est une organisation nationale non-gouvernementale basée aux Philippines qui promeut fortement la réduction et la gestion communautaire des risques de catastrophe (GRCBC) par le biais de ses programmes de base, à savoir les services techniques et les services communautaires. Plus précisément, CDP est impliqué dans la conduite de formations et d'activités de développement des capacités, de recherche, d'échanges et de gestion des connaissances, la mise en réseau et le plaidoyer, et les interventions d'urgence. Elle travaille activement avec de nombreuses parties prenantes des communautés, des organisations de la société civile, des gouvernements, des entreprises privées et du secteur académique. Au niveau communautaire, CDP travaille en étroite collaboration avec les populations vulnérables comme les femmes, les enfants et les jeunes, les personnes handicapées et les personnes âgées. Utilisant le cadre de la GRCBC, CDP est guidé par des principes et des approches inclusives et participatives dans leur travail de développement.

Compte tenu de son engagement ferme à promouvoir la résilience dans le pays, CDP est actuellement le principal organisateur du réseau de la RRC aux Philippines (Disaster Risk Reduction Network- DRRNet Phils), une alliance d'OSC, de communautés locales et de praticiens, adhérant au Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe (SFDRRR) et mettant en œuvre la prévention et la gestion des risques de catastrophes à base communautaire .

Au niveau international, CDP est également un acteur et un défenseur actif dans le domaine de la gestion en RRC. CDP s'engage avec d'autres acteurs à travers son adhésion à divers réseaux tels que le Réseau mondial des organisations de la société civile pour la prévention des catastrophes (GNDR), le Réseau asiatique pour la prévention des catastrophes et l'intervention en cas de catastrophe (ADRRN), le Réseau d'apprentissage actif pour la responsabilité et la performance dans l'action humanitaire (ALNAP) et le Réseau d'intervention en matière d'aide humanitaire (NEAR). Grâce à son engagement dans le renforcement des capacités, l'échange de connaissances et les activités de plaidoyer de ces réseaux, CDP bénéficie d'un environnement propice à l'exploitation de son expertise et à une meilleure prestation de ses services pour rendre les communautés plus sûres et résilientes.

Comment décririez-vous le rôle de votre organisation au sein de la société civile?

En tant que principal responsable de la plateforme nationale en RRC "DRRNet Phils",  CDP joue un rôle très important en incitant les OSC de diverses régions du pays à travailler ensemble pour mettre de l'avant un programme de gestion en RRC qui est inclusif et centré sur les personnes. Il travaille avec des organisations communautaires, des organisations non-gouvernementales locales et internationales, des groupes confessionnels et des universitaires pour les influencer et leur donner les moyens de réduire la vulnérabilité et de renforcer la résilience à tous les niveaux.

Actuellement, CDP, par l'intermédiaire de DRRNet Phils, dirige les efforts de plaidoyer au niveau national pour mettre en avant la création d'une agence de gestion de la RRC indépendante dans le pays. Un tel effort est jugé nécessaire pour disposer d'un mécanisme plus solide, non seulement pour réagir, mais aussi pour créer un environnement plus propice à la lutte contre les causes sous-jacentes des risques de catastrophe. Pour réussir ce travail de plaidoyer, CDP, de concert avec les autres membres du réseau, s'engage continuellement auprès de la communauté des OSC et d'autres intervenants afin de les sensibiliser davantage aux enjeux du projet de loi modificatif et de recueillir leur appui en vue de son adoption.

L'organisation est également très active dans l'établissement de relations avec les décideurs du Congrès et du Sénat qui peuvent être des alliés pour faire pression en faveur de la modification législative de la loi philippine existante sur la gestion de la RRC. 

Quel est votre rôle, en quoi consiste t-il?

Je suis actuellement Coordonnatrice du Programme des services techniques (TSP en anglais) de CDP. En tant que coordonnatrice PST, je suis responsable de la direction générale, de la coordination et de la gestion des activités quotidiennes du programme. Je suis chargée de veiller à ce que tous les engagements du programme, comme la formation, la recherche et la défense des intérêts, soient harmonisés et contribuent à l'atteinte des buts et objectifs organisationnels.

En outre, je suis également Coordonnatrice du projet pilote VdF pour les Philippines. En tant que tel, je travaille en étroite collaboration avec différentes organisations de la société civile dans tout le pays pour assurer la mise en œuvre efficace et sans heurts du projet dans 10 communautés. Plus précisément, j'ai participé à la collecte de cartes des risques, à la coordination avec les membres du Comité consultatif national, à la sélection des zones à risque, à la formation des organisations partenaires et des enquêteurs, de l'encodage et de l'analyse des données, ainsi qu'à la tenue d'ateliers multipartites au niveau communautaire et national.

À quelle date votre organisation a-t-elle rejoint GNDR? 

Notre organisation a rejoint GNDR en 2009. A ce moment là CDP était déjà engagé dans la mise en oeuvre de Vues du Front 2009 afin de mesurer les progrès de la mise en oeuvre du cadre d'action de Hyogo sur le terrain. 

Pour quelle raisons votre organisation a-t-elle rejoint le réseau GNDR?

CDP a rejoint GNDR pour poursuivre de plus grandes opportunités dans le domaine du plaidoyer. Plus particulièrement, CDP voit l'adhésion au réseau comme une plateforme pour pousser l'agenda transformatif de notre institution dédié aux groupes les plus vulnérables. Ceci était  visible lors de la mise en oeuvre de VdF au début de 2009 qui a fourni un espace pour les voix des communautés locales d'être entendues quant aux progrès des priorités du cadre d'action de Hyogo et maintenant du cadre de Sendai pour la RRC localement. 

Énumérez 3 avantages pour votre organisation d'être membre du réseau GNDR.

  • L'engagement de CDP aux programmes Vues du Front/Front depuis 2009 nous a donné l'opportunité d'élargir notre réseau et de renforcer nos capacités de plaidoyer de promouvoir une approche multisectorielle et inclusive de la gestion de la RRC. 
  • La participation de CDP à différents événements organisés par GNDR au niveau régional et international, nous donne l'opportunité d'apprendre de nouveaux concepts et tendances en matière de gestion de la RRC et nous a servi de plateforme pour partager de bonnes pratiques parmi des acteurs variés à travers le monde  
  •  Être membre du réseau GNDR nous a également permis d'étendre ses bonnes pratiques et de réfléchir en permanence aux moyens d'innover et d'améliorer sa DRRM existante.

Citez un axe d'amélioration pour le réseau GNDR.

GNDR doit améliorer ses stratégies pour consolider les activités de ses membres dans leur pays et au niveau régional. Le rôle des Coordonnateurs de développement régionaux et Points focaux nationaux est très important pour atteindre cet objectif. 

Quels sont, selon vous les plus grande réussites de votre organisation?

Selon moi, les plus grandes réalisations de CDP en tant qu'organisation travaillant dans le domaine de la RRC sont les suivantes :

  • CDP a fait partie des organisations de la société civile les plus actives, qui ont déployé d'importants efforts de plaidoyer pour faire adopter la Loi sur la réduction et la gestion des risques de catastrophe en 2010, également connue sous le nom de Loi de la République 10121, qui a transformé le système de gestion des catastrophes du gouvernement réactif en un système plus proactif. La loi a ouvert la voie au renforcement de la structure, des stratégies et du financement de la Gestion de risques de catastrophes (GRC) aux niveaux régional, provincial, municipal et des barangays (plus petit  échelon administratif aux Philippines, les villes par exemple sont constituées de Barangays) 
  • De 2012 à 2018, le CDP a été désigné comme l'un des quatre représentants  de la société civile au sein de la plateforme nationale de la gestion de la RRC  (National Disaster Risk Reduction and Management Council - NDRRMC), l'agence focale pour la supervision et la coordination de la gestion et prévention des risques de catastrophes  aux Philippines, de 2012 à 2018. CDP fut le porte-parole de la société civile et a mis en avant un cadre de gestion des risques de catastrophe pro-personnel et participatif au niveau national.
  •  CDP étant principalement axé sur une approche communautaire de gestion des risques de catastrophes, nous avons toujours travaillé avec et pour les groupes les plus vulnérables qui se trouvent en "première ligne"dans les situations de catastrophe. Nos équipes cherchent continuellement des moyens de combler le fossé entre les détenteurs de devoirs et les détenteurs de droits en les encourageant à collaborer et à travailler en harmonie en vue d'un développement sûr et  durable.

Votre organisation a t-elle était primée?

CDP a reçu le prix de l'organisation non gouvernementale la plus performante dans la région 1 en 2008 dans le cadre du Gawad Kalasag, la première reconnaissance annuelle des Philippines accordée par le Le conseil national de getsion de la RRC (National Disaster Risk Reduction and Management Council-NDRRMC) à des personnes et institutions exceptionnelles en reconnaissance de leur contribution exemplaire et de leurs bonnes pratiques dans le domaine de la réduction et de la gestion des risques de catastrophe et de l'aide humanitaire.

Que devrait faire GNDR pour soutenir ou augmenter l'engagement ou la participation des membres?

GNDR devrait fournir des occasions régulières et durables d'engagement à ses membres dans des actions de collaboration, de partage des connaissances et de plaidoyer communes dans le domaine de la gestion de la RRC. Les coordonnateurs de développement régional et les points focaux nationaux devraient travailler en étroite collaboration et identifier des stratégies pour encourager la participation active des membres. Je pense également que la mise en place de mécanismes de suivi efficaces aiderait à suivre et à soutenir l'engagement des membres.

Si vous souhaitez en savoir plus sur CDP et leurs activités, prière de contacter Jesusa Grace Molina, Chargée de Programme :  

Liens et Téléchargements

 

 

 

Related items

Rejoignez GNDR en tant que membre

Contact

Téléphones: +44 208 977 7726 | 1833 | 2860

Email: info@gndr.org

 

Média social

Nos supporteurs

European Commission words under blue flag with yellow stars    
usaidhorizontal small
UK Government logos 2012 UK AID    australian aid blue and red
Switzerland logo-ministry-of-foreign-affairs
GIZ on behalfof BMZ
Sverige Sweden SIDA Logo

Adresse

Global Hub Office

Global Network of Civil Society Organisations
for Disaster Reduction
8 Waldegrave Road, Teddington,
London
TW11 8HT
United Kingdom

Regional hubs »

Membre de