Français

Membre du moment: Interview avec Hepi Rahmawati - YAKKUM Emergency Unit (YEU)

Hepi Rahmawati lors du Sommet mondial de GNDR 2018 Geoff Crawford

" Notre objectif est d'amener les politiques publiques en RRC au niveau local, , nous voulons que les communautés puissent directement véhiculer leur point de vueavec les décideurs au niveau national" a affrimé Hepi Rahmawati, Responsable des programmes pour YAKKUM Unité d'urgence (YAKKUM Emergency Unit -YEU en anglais) une ONG indonesienne qui travaille dans la réponse aux situations d'urgence et la résilience communautaire.   

Quelles sont les activités de votre organisation?

Établie en 2001, YAKKUM Unité d'Urgences (YAKKUM Emergency Unit  -YEU en anglais) est l'unité de l'organisation YAKKUM dédiée aux réponses aux situations d'urgences et aux initiatives touchant à la réduction des risques de catastrophes (RRC). YEU  promeut une réponse aux situations d'urgence inclusive et une résilience communautaire via la RRC et l'adapatation au changement climatique. YEU a donc deux domaines d'expertise:

  • Situations d'urgences et gestion des situations de conflits 
  • La Réduction des Risques de Catastrophes et l'adaptation au changement climatique se font à travers la résilience communautaire et  l'émancipation économique des personnes. 

 Depuis 2001 nous avons répondu à plus de 85 urgences en Indonésie mais aussi collaborer avec des réseaux étrangers en RRC dans les pays voisins comme: le Myanmar, les Philippines, le Népal, mais aussi dans des pays lointains comme la Palestine comme lorsque nous avons soutenu avec des infirmières et des docteurs.

Notre mission est de faciliter la planification d'actions et de discussions avec des acteurs nationaux et internationaux afin de prouver le lien entre la RRC et le développement durable et l'amélioration économique. Par exemple, nous travaillons avec plus de 50 groupes de femmes en Indonésie dans le domaine de " Emancipation des Femmes en RRC", une de nos initiative mise en oeuvre soutien l'amélioration de l'agriculture durable dans les régions les plus touchées par les cyclones, nous avons proposé une activité d'adaptation dans la communauté XXX qui considère le remplacement de la platation des arbres Leki par la plantation d'arbres de gingembre comme source de revenus. 

De quelle manière décririez-vous le rôle de votre organisation au sein de la société civile? 

Notre objectif est d'apporter les politiques publiques au niveau local, nous voulons les communautés à véhiculer directement leurs points de vue aux niveaux national et international auprès des décideurs.  

Durant nos dialogues communautaires appelés dialogues"local au local", nous encourageons des échanges entre les communautés locales et les repésentants gouvernementaux locaux. Lors de ces événements, les représentants des communautés locales se rencontrent avec les représentants des autorités locales pour exprimer leurs préoccupations  et rapporter  sur les stratégies en RRC nationales du gourvernement qui ont été mises en place.

En outre YAKKUM organise une réunion nationale afin d'aborder les défis et innovations en gestion effective des catatstrophes réunissant plus de 100 représentants communautaires et l'agence nationale pour la gestion des risques de catatstrophes indonesienne (Badan Nasional Penanggulangan Bencana BNBP) , les représentants au niveau local de l'ensemble du pays rencontre des représentants du gouvernement national afin de fournir leurs commentaires sur les politique en RRC mais le plus important d'amener au devant les défis rencontrés par les communautés. Cela permet également au gouvernement Indonésien de mesurer l'impact de leurs politiques sur le terrain 

Quelle est votre fonction, qu'est ce qu'elle implique?

Je suis la responsbale des Programmes au sein de YEU; ce qui implique que je suis en charge de toutes les opérations liées aux programmes, planifictaion. mise en oeuvre, suivi et évaluation. Je vois ma fonction comme l'"interface" qui fait lien entre le terain et les politiques publiques au niveau national et le discours global concernant la gestion de la Réduction des risques de catastrophes. Je dois dire que très souvent le développement durable et les cadres internationaux comme le cadre de Sendai (SFDRR) ou encore les ODDs sont des notions très peu connues par les communautés, nous essayons d'élargir leur connaissance de ces cadres qui sont devenus des priorités nationales.

A quelle date votre organisation a-t-elle rejoins GNDR?

 Nous avons rejoins le réseau en 2009, lorsque nous avons été invités par le Secrétariat à participer aux programmes Vues du Front/Front. 

Pour quelles raisons votre organisation a-t-elle rejoins GNDR?

Nous ne connaissions pas GNDR à cette époque, YAKKUM est une organisation qui cherche continuellement à en apprendre plus sur la RRC et la gestion des catastrophes. Depuis il a été bénéfique pour notre organisation d'en apprendre plus, mais également renforcer notre profil auprès de notre agence gourernementale au niveau national de gestion de la RRC en Indonésie.   

Pourriez-vous partager les avantages pour YEU de devenir membre du réseau GNDR.

Mettre en oeuvre Vue du Front 2009 a accru notre capacité en évaluation d'initiatives en RRC au niveau local. Cela nous a également permis de rentrer en contact avec d'autres Organisations de la société civile et d'élargir nos capacités de collaboration. 

Grâce à GNDR, nous sommes au fait et engagés dans l'élaboration du discours global lors de forums régionaux. GNDR nous a toujours aider à participer à ces événements importants. 

Depuis que nous avons accepter de participer à Vues du Front 2009, il a été très clair qu'il s'agissait d'un rapport complémentaire aux stratégies nationales en RRC mises en place, cette étude a suscité beaucoup d'attention, le language étant utilisé étant positif afin d'encourager les autorités à collaborer, elle fut à l'origine d'une relation positive avec le gouvernement Indonésien.   

Citez un axe d'amélioration pour GNDR

To strengthen the network, GNDR Secretariat should support other members to take part in regional meetings (not exclusive to national focal point). From the last Frontline 2015 there should have been more resources for local actions implementation. One of GNDR strength is to start from the local level to scale up their advocacy efforts to the international level. So my advice is to mobilise more local resources as we need more resources for local initiatives.

Afin de renforcer le réseau, le Secrétariat de GNDR devrait soutenir davantage ses membres à participer à des réunions régionales (et non uniquement les points focaux). Depuis la mise en oeuvre du programme "Front" 2015 il y aurait du avoir plus de ressources allouées pour la mise en oeuvre locale. 

L'une des forces de GNDR est de commencer tout programme par une étude informée au niveau local et de transformer ses efforts en plaidoyer au niveau international.   Par conséquent, mon principal conseil est de mobiliser les ressources locales dont nous avons besoin pour mettre en oeuvre nos initiatives locales.

Quelles sont le splus grandes réussites de votre organisation selon vous?

Tous nos efforts sont concentrés sur l'émancipation des personnes les plus vulnérables et des communautés affectées, Notre plus grande réussite est de constater que leurs capacités grandissent et que les communautés deviennent capables de s'aider ou de soutenir d'autres communautés, c'est notre satisfaction la plus grande!

Par exemple, nous avons formé plusieurs groupes de gestion des catastrophes (appellés aussi comités de gestion des catastrophes) travaillant dans la prévention des risques, la réponse aux situations d'urgences et la résilience avec des volontaires des communautés affectées, qui sont devenus depuis lors les points focaux dans d'autres communautés. L'organisation communautaire dans la région de Aceh, réponds aux crises humanitaires soutenue par les autorités comme durant la crise migratoire actuelle avec les réfugiés Rohyngas. Désormais les volontaires sont devenus des acteurs du changement, menant des sessions d'apprentissages entre pairs ("peer to peer learning" en anglais) dans d'autres communautés.

Votre organisation a-t-elle reçu des prix?

YEU a reçu le pris du Genre-solutions au changement climatique ( Gender-just climate solutions award 2002) des Nations Unies - prix décerné dans le catre de la convention pour le changement climatique  (UNFCC -“Women gender constituency”).

Qu'est ce que le réseau GNDR devrait améliorer afin de maintenir ou d'accroitre l'engagement et la participation de ses membres?

La valeur ajoutée de faire partie du réseau est qu'il existe un solide aspect de renforcement des capacités qui permet à tout membre de développer des partenariats, accéder à des opportunités d'apprentissage, et d'effectuer des activités de plaidoyer au niveau international au nom des communautés. Ce réseau est une véritable famille, il n'y a aucune compétition ou insécurité parmi les membres. C'est une atmosphère particulièrement positive qui m'a permis de grandir professionellement et personnellement. 

Téléchargements et Liens

 

Related items

Rejoignez GNDR en tant que membre

Contact

Téléphones: +44 208 977 7726 | 1833 | 2860

Email: info@gndr.org

 

Média social

Nos supporteurs

European Commission words under blue flag with yellow stars    
usaidhorizontal small
UK Government logos 2012 UK AID    australian aid blue and red
Switzerland logo-ministry-of-foreign-affairs
GIZ on behalfof BMZ
Sverige Sweden SIDA Logo

Adresse

Global Hub Office

Global Network of Civil Society Organisations
for Disaster Reduction
8 Waldegrave Road, Teddington,
London
TW11 8HT
United Kingdom

Regional hubs »

Membre de