Français

Des dirigeants locaux de toute l'Asie partagent les recits de réussites de la GCRC

La proactivité et la collaboration entre les dirigeants locaux et les membres de la communauté, en particulier les femmes, ainsi que la responsabilisation et l'adhésion politique et communautaire : tels sont les facteurs identifiés par les dirigeants locaux de toute l'Asie comme essentiels pour une gestion communautaire efficace des risques de catastrophe (GCRC), lorsqu'ils se sont réunis le 2 décembre à Katmandou, Népal, pour un forum local des dirigeants.

Organisés par le Centre Asiatique de Préparation aux Risques de Catastrophes(CAPRC) et prenant la forme d'un forum de leadership local, les leaders ont partagé leurs histoires sur la façon dont ils se sont engagés dans des initiatives de la GCRC réussies. L'importance de l'autonomisation sociale et économique des femmes et de la localisation, ainsi que la nécessité de mécanismes de responsabilisation et d'un engagement politique accru pour travailler avec les communautés locales en vue d'une RRC efficace figuraient parmi les questions jugées particulièrement importantes pour l'efficacité de la GCRC dans les communautés locales.

La présentation de ces réussites locales a ouvert la voie à une discussion plus ouverte entre les participants sur la nécessité d'aborder les risques actuels et futurs, et d'aider les collectivités à comprendre et à gérer leurs propres risques.

Les participants ont identifié les défis entourant un manque historique de réceptivité aux initiatives en raison du manque de ressources et de compréhension, et le rôle des dirigeants locaux dans le soutien et la sensibilisation pour accroître l'appropriation locale des activités de la GCRC.

Le manque de temps et d'accès à la formation pour les femmes, ainsi que le manque d'engagement et de volonté politique, sont autant de défis supplémentaires. Cela s'explique souvent par le fait que l'on privilégie la RRC axée sur l'intervention, car on obtient des résultats plus rapidement et que les dirigeants locaux ont tendance à vouloir des résultats plus visibles qui leur donneront un élan politique. Ainsi, l'espace politique est souvent limité pour une GRC plus proactive au niveau local.

La conversation a ensuite porté sur l'importance de l'évaluation des risques et sur les différentes façons dont elle est menée dans différents contextes.

Par exemple, comme dans le cas de l'histoire de l'Inde, tout est dirigé localement, où les membres de la communauté se rassemblent et signalent les problèmes aux autorités locales lorsqu'ils les rencontrent, afin qu'une action immédiate puisse être entreprise.

En revanche, les participants népalais ont expliqué comment ils ont utilisé différentes méthodes telles que l'évaluation Frontline de GNDR pour identifier les principaux risques de catastrophe, suivie de réunions communautaires et de marches ultérieures dans la communauté pour vérifier leurs conclusions.

Les dirigeants des Philippines ont expliqué comment ils utilisent des méthodes participatives pour identifier les zones à risque, appliquent la science et la technologie pour élaborer des cartes des risques, puis font part de leurs réactions aux communautés, leur enseignant comment identifier leurs risques et recueillir des données pour améliorer la localisation.

Toutefois, quelles que soient les méthodes d'évaluation des risques, les participants ont convenu que, pour que les évaluations soient efficaces, il faut tenir compte à la fois de la perspective communautaire et des connaissances scientifiques.

Le forum s'est conclu par le lancement de l'initiative GNDR Livre de recettes sur l'institutionnalisation de la GCRC durable. M. Surya Shrestha, directeur exécutif de la Société nationale pour la technologie sismique(SNTS) Nepal, a fait part de ses réflexions sur le livre de cuisine et a conclu qu'il est "court, sucré, savoureux, simple et direct", encourageant chacun à mettre la main sur une copie.

Dans l'ensemble, malgré quelques difficultés logistiques, le forum a été un succès. Les dirigeants locaux choisis se sont sentis honorés d'avoir eu l'occasion de partager leurs histoires, et les participants ont trouvé ces histoires très utiles pour comprendre comment la GCRC peut être efficace dans différents contextes.

Pour l'avenir, il est essentiel que nous continuions d'aider les dirigeants locaux à s'engager dans la GCRC et à trouver des plateformes dans lesquelles ils peuvent se connecter et partager leurs réussites et leurs défis. Cela contribuera à ouvrir la voie à l'institutionnalisation à plus grande échelle de la GCRC.

 

Related items

Rejoignez GNDR en tant que membre

Contact

Téléphones: +44 208 977 7726 | 1833 | 2860

Email: info@gndr.org

 

Média social

Nos supporteurs

European Commission words under blue flag with yellow stars    
usaidhorizontal small
UK Government logos 2012 UK AID    australian aid blue and red
Switzerland logo-ministry-of-foreign-affairs
GIZ on behalfof BMZ
Sverige Sweden SIDA Logo

Adresse

Global Hub Office

Global Network of Civil Society Organisations
for Disaster Reduction
8 Waldegrave Road, Teddington,
London
TW11 8HT
United Kingdom

Regional hubs »

Membre de