Français

COP25 : Mettre fin à l'urgence climatique – accroître les investissements dans l'adaptation et la réduction des risques

COP25

Les gouvernements réunis à la COP25 sont tenus d’investir davantage dans des stratégies de réduction des risques et de minimiser les pertes et les dommages subis par les communautés les plus pauvres – dès aujourd’hui.


Bijay Kumar, Directeur exécutif de GNDR

Les membres de GNDR et le personnel du Secrétariat seront présents à la Conférence annuelle des Nations Unies sur le changement climatique qui se tiendra du 2 au 13 décembre 2019 à Madrid. Nous préconiserons une augmentation du financement destiné au renforcement de la résilience à l'échelle locale, et une plus grande participation des collectivités à risque à la prise de décisions.

Le changement climatique accroît la fréquence et l'intensité des risques naturels et, combiné aux inégalités économiques, il provoque déjà des pertes en vies humaines, en revenus et en biens.

Les personnes les plus pauvres et les plus marginalisées sont souvent touchées de manière disproportionnée – en particulier dans les pays du Sud. Ils n'ont ni l'argent, ni les ressources, ni les structures politiques nécessaires pour résister ou se remettre d'événements climatiques extrêmes comme les inondations ou les sécheresses.

Les gouvernements se doivent de prendre des mesures pour atténuer les changements climatiques en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Mais les initiatives d'atténuation ne peuvent pas être la seule solution. Nous devons nous adapter aux conséquences du changement climatique et faire face aux pertes et dommages actuels et potentiels – non seulement en transférant les risques par le biais de l'assurance, mais en prenant des mesures pour réduire les risques.

Adaptation au changement climatique

Les initiatives d'adaptation visent à réduire les risques posés par les conséquences des changements climatiques. Nous demandons aux gouvernements de :

  1. Intégrer l'évaluation des risques dans la planification de l'adaptation : les gouvernements doivent aligner les stratégies nationales de RRC (cible E du CSRRC) sur les plans nationaux d'adaptation.
  2. Faire participer les collectivités à risque à la planification de l'adaptation. Les gouvernements doivent inclure des initiatives de réduction des risques entreprises par les collectivités.
  3. Mettre en place un suivi au niveau local : s'assurer que l'efficacité des interventions d'adaptation puisse être évaluée par ceux qui sont censés en bénéficier.
  4. Accroître les investissements dans les activités d'adaptation, en proportion des budgets globaux, pour faire face aux changements climatiques

Perte et préjudice

Certains des impacts négatifs du changement climatique sont désormais inévitables. Il s'agit des "pertes et préjudices", qui comprennent les répercussions passées, présentes et futures. Pour y remédier, nous demandons aux gouvernements de :

  1. Établir un fonds dédié au renforcement de la résilience. Ce mécanisme devrait être mis en place par le Mécanisme international de Varsovie (WIM), les pays les plus riches versant des contributions et les communautés à risque retirant des fonds. La répartition devrait être décidée par un regroupement de gouvernements, d'agences des Nations Unies et d'organisations de la société civile.
  2. Veiller à ce que les initiatives se basent sur les informations fournies par les collectivités à risque. Le WIM doit intégrer les expériences réelles de pertes et de préjudices dans sa prise de décision en consultant les communautés par l'intermédiaire des organisations de la société civile.
  3. Travailler avec les organisations de la société civile pour la mise en œuvre des activités de réduction des risques – parce qu'elles font entendre la voix des communautés et ont l'expérience de l’implémentation de projets cohérents au niveau local.
  4. Coordonner un rapport mondial pour mesurer et cartographier les pertes et préjudices, en reconnaissant les pertes et préjudices à la fois économiques et non économiques

Nos demandes aux gouvernements pour la COP25 sont basées sur une consultation avec les membres de GNDR activement engagés dans les discussions sur le climat et sont alignées sur les demandes des principaux réseaux de la société civile centrés sur le climat.

Related items

  • Ce que le Covid-19 nous apprend sur le risque
    – et comment le réduire...
  • Views from the Frontline
    There is no translation available. We’ve asked nearly 100,000 people living in countries hit by d...
  • Plateforme Mondiale pour la Réduction des Risques de Catastrophe 2019
    Le calendrier des principaux événements organisés par GNDR et comment y participer...
  • Plateforme mondiale 2019 : Envoyez un message de votre communauté
    Souhaitez-vous que la voix de votre communauté soit entendue au sein de la Plateforme mondiale pour...
  • ENDA ENERGIE Sénégal
    ENDA est membre du réseau mondial ENDA Tiers-monde. ENDA ENERGIE est l'entité en charge de toutes...
  • BEDS reçoit le prix Energy Globe National Award Bangladesh 2018!
    L’ONG "Bangladesh Environment and Development Society" (BEDS) est une organisation à but non lucr...

Rejoignez GNDR en tant que membre

Contact

Téléphones: +44 208 977 7726 | 1833 | 2860

Email: info@gndr.org

 

Média social

Nos supporteurs

European Commission words under blue flag with yellow stars    
usaidhorizontal small
UK Government logos 2012 UK AID    australian aid blue and red
Switzerland logo-ministry-of-foreign-affairs
GIZ on behalfof BMZ
Sverige Sweden SIDA Logo

Adresse

Global Hub Office

Global Network of Civil Society Organisations
for Disaster Reduction
8 Waldegrave Road, Teddington,
London
TW11 8HT
United Kingdom

Regional hubs »

Membre de